Pourquoi mon chat me lèche ?

Même si vous appréciez ce moment de tendresse avec votre animal de compagnie, vous vous êtes souvent posé cette question : “Pourquoi mon chat me lèche ?”. Vous vous doutez évidemment qu’il s’agit d’une marque d’amour et d’affection, mais y a-t-il d’autres raisons ? Et si cela était le signe d’une maladie ? Dans cet article, on vous explique toutes les causes qui peuvent être à l’origine de ces léchages offerts par votre boule de poils. 


Le léchage, témoignage d'amour et d'affection 

Tout comme le miaulement, le léchage est utilisé par le chat pour manifester sa tendresse. Il s'agit donc d'un comportement social. Dès la naissance, cette marque d'affection est apprise par la mère, qui pour féliciter, protéger et câliner ses chatons, les lèches. Ainsi, il reproduit simplement sur vous cette façon de faire. C'est pour cela qu'il arrive fréquemment de voir plusieurs de ces félins se lécher mutuellement.  

Cela signifie que si votre animal de compagnie vous lèche le visage, les bras ou les mains, il vous montre son attachement et il vous considère comme un membre de son groupe social. 

Il accompagne généralement ce geste par des miaulements, des ronronnements ou des petits mordillements, de la même façon que lorsqu’il fait sa toilette. Votre chat est donc en train de vous faire part de son affection : profitez de ce magnifique instant de complicité !

En revanche, il peut également vous mettre en garde. Dans l’éventualité où votre chat vous mord de façon soudaine, sachez qu’il vous demande de le laisser tranquille. Si en agissant de la sorte il vous fait mal, il est conseillé de ne pas le réprimander avec une punition physique, mais simplement de l'ignorer et de répondre à sa demande en cessant de le toucher. Vous pouvez par ailleurs montrer votre mécontentement d'un “non”, dit avec calme. 

Les autres signes d’attachement de votre chat :

  • Votre chat frotte sa tête contre votre visage : Il s’agit du comportement ayant la plus grande signification dans votre relation avec votre boule de poils. Au cours de cette action, votre animal dépose sur votre visage des phéromones. Ces dernières traduisent le sentiment de sécurité et de confiance qu'il ressent pour vous.
  • Votre chat dort blotti contre vous : Les chats aiment dormir dans des endroits sûrs et chauds. Si votre félin s'installe contre vous ou sur vos genoux pour se reposer, vous pouvez être flatté. En effet, lorsqu'ils dorment, ces animaux sont plus vulnérables, ce qui signifie que si votre compagnon vous choisit pour sa sieste, c’est un grand signe d'attachement. 
  • Votre chat ronronne : Même si votre chat peut ronronner pour de multiples raisons, il a un ronronnement unique qu’il réserve spécialement pour faire part de son attachement. Celui-ci diminue son rythme cardiaque, ce qui lui permet de se détendre et de manifester sa satisfaction d’être à vos côtés.
  • Votre chat vous mordille : Il est plutôt simple de différencier une morsure de ce type avec une morsure classique. L’une est douloureuse alors que l’autre non. Cette petite morsure affective permet à votre chat d'exprimer son attachement envers vous. 
  • Votre chat recourbe le bout de sa queue : Lorsque votre chat est agité ou effrayé, sa queue se gonfle. Pareillement, lorsqu'il se sent heureux, elle se recourbe à son extrémité. Ainsi, si tel est le cas lorsqu'il s'approche de vous, c'est qu'il vous considère comme étant le centre de son univers. 
  • Votre chat vous montre son ventre : Quand votre petit compagnon roule sur le dos et expose son ventre, il manifeste sa confiance en vous. En agissant ainsi face à vous, il vous montre qu'il se sent protégé et aimé.
  • Votre chat vous apporte des petits “cadeaux” : Votre petite boule de poils, aussi mignon soit-il, garde toujours son instinct de chasseur. Lorsqu'il vous apporte ses proies, il vous témoigne son attachement. 

mon chat me lèche

Une odeur particulière

Comme nous venons de le voir, votre chat peut vous lécher pour vous témoigner son affection. Il peut également le faire dans le but de vous laver et de marquer ainsi son territoire

En effet, votre corps peut s'imprégner de certaines odeurs qui lui sont étrangères, ce qui lui donnera envie de se les approprier et de les découvrir en vous léchant. 

Cette façon d'agir peut parfois s'accompagner d'autres gestes, tels que le fait de venir se frotter contre votre visage ou vos jambes. 

Astuce : Dans le cas où le léchage de votre animal de compagnie serait pour vous désagréable, vous pouvez par exemple jouer avec lui afin de le distraire. 

 

Les léchouilles de mon chat : stress et anxiété

Il existe de très nombreux facteurs pouvant être source d'anxiété et de stress pour votre chat, par exemple l'arrivée d'un nouvel habitant, un changement d'environnement, des bruits anormaux, etc. 

Dans ce cas, votre animal de compagnie peut exprimer son ressenti avec des miaulements, des tremblements ou encore des léchages compulsifs. En effet, le léchage procure sérénité et calme pour les chats. 

Ainsi, lorsque votre compagnon se met, de manière soudaine et excessive, à vous lécher, il peut s’agir d’un signe prouvant que quelque chose ne va pas. Vous devez alors rechercher la cause, pour ensuite l'apaiser en l'éloignant de la source de son stress et en le rassurant du mieux possible. 

En général, une bonne dose de câlins et une session de jeu l'aide à se calmer. Il existe également des aliments complémentaires qui peuvent l'apaiser davantage. 

Comment réagir face à un chat qui mordille ?


Langue, chat ; pathologie médicale ?

Lorsque votre chat vous lèche avec beaucoup d'insistance, Ça peut aussi être un symptôme inquiétant d'une pathologie médicale. C'est notamment le cas pour le syndrome d’hyperesthésie féline. Celle-ci peut être causée par une exposition à des substances toxiques, des carences ou elle peut provenir d’un problème neurologique, comportemental, dermatologique, etc. 

Cette maladie s'exprime par un trouble qui accroît les sens de votre animal de compagnie. Cependant, ce cas est rare et comporte d'autres symptômes que le léchage compulsif. En cas de doutes et de signes inquiétants, n'hésitez pas à consulter votre vétérinaire. 


Les symptômes de l’hyperesthésie chez le chat 

Les symptômes peuvent survenir de façon occasionnelle ou en continu.

  • Spasmes du dos, tel un roulement : rolling skin syndrome.
  • Pupilles dilatées, regard paniqué, votre animal peut fixer un point précis.
  • Mouvement saccadé de la queue, votre chat peut même aller jusqu’à attaquer sa propre queue.
  • Courses folles : votre compagnon part soudainement en courant comme s’il était attaqué ou poursuivi.
  • Léchage et grattage frénétique.
  • Intolérance au toucher, particulièrement au niveau de la zone de la queue et du dos. 
  • Comportement différent : miaulements intempestifs, agressivité, isolement.

À savoir : L’hyperesthésie atteint davantage les jeunes chats adultes, peu importe leur sexe. Certaines races semblent davantage touchées, comme les Siamois, les Persans, les Burmeses et les Abyssins. 

Le saviez-vous ? 

Le terme rolling skin syndrome n’est pas un synonyme de l’hyperesthésie, un symptôme de cette pathologie. Il s'agit d'une contraction des muscles peauciers du dos. Lorsqu'il est observé seul, il peut signifier une activité de substitution, par exemple en cas de stress, ou plusieurs maladies :

  • L’hyperesthésie
  • L’infestation par les puces
  • Les autres affections dermatologiques prurigineuses

mon chat me lèche

Les causes de l’hyperesthésie chez le chat 

Chez le chat, les causes de cette pathologie sont encore floues. Toutefois, les possibles origines peuvent être classées dans différentes catégories :

Les causes dermatologiques : dermatite allergique aux piqûres de parasites de la peau, allergies alimentaires, infections de la peau, etc. 

Les causes neurologiques : atteinte de la moelle épinière, atteinte cérébrale, syndrome épileptique, atteinte infectieuse, atteinte inflammatoire, atteinte tumorale, etc.

Les causes musculo-squelettiques : myosites.

Les causes comportementales : troubles obsessionnels compulsifs, stress, anxiété, etc.

Les autres causes : empoisonnement, exposition à des matières toxiques, carences alimentaires, séquelles d'anesthésie ou de vaccination, dysfonctionnement de la thyroïde, etc.


Traitement et diagnostic de l’hyperesthésie chez le chat 

Un examen clinique approfondi est réalisé avec :

  • Une recherche de lésion
  • Une recherche de parasite cutané 
  • Un examen neurologique complet 
  • Un bilan sanguin 

De plus, vous devez vous assurer de donner à votre compagnon une alimentation haut de gamme, équilibrée, complète, hypoallergénique et facile à digérer, qu'il doit manger correctement. 

Un traitement antiparasitaire efficace devra être réalisé de façon régulière.

Enfin, vous pouvez agir sur l'environnement de votre animal afin d'améliorer et d'enrichir au maximum ces conditions de vie :

  • Accès à l'extérieur 
  • Lieu d'observation devant les fenêtres et en hauteur 
  • Jeux 
  • Interactions
  • Compagnie
  • Distribution de nourriture de façon adaptée
  • Etc. 

Dans certains cas, un diagnostic thérapeutique peut être réalisé. Il s'agit d'essayer un traitement dans le but de voir si celui-ci améliore les crises de votre chat, permettant ainsi de déterminer la cause. 

Votre vétérinaire peut prescrire divers médicaments :

  • Corticoïdes
  • Antiépileptiques
  • Antidouleurs
  • Antidépresseurs
  • Anxiolytiques 

Il n'existe pas de traitement spécifique ni de recette miracle, tous les chats sont différents et les traitements sont à adapter au cas par cas afin d'apporter un animal, ainsi qu'à son propriétaire, le meilleur confort possible. 

Dans l'éventualité où votre chat s'attaque trop à sa queue, qu'il s'inflige des lésions trop importantes, il peut vous être proposé d'avoir recours à la chirurgie. Une amputation de la queue peut permettre d'améliorer l'état général de votre animal de compagnie. Néanmoins, ces cas sont très rares et cette procédure est envisagée en dernière option. 

Nos couchages pour chat

Articles Récents

Pourquoi j'ai un chaton qui grogne ?

Nos chatons sont des créatures pleines de mystère. Un chaton qui grogne incite souvent à se poser des questions. En effet, à un moment donné, vous verrez votre petit compagnon...

En savoir plus